REF83

 

COMMUNIQUÉS 


1 - Infos Départementales (83)

2 - Infos Régionales (PACA)

3 - Infos Nationales

4 - Infos Internationales

2 - INFOS NATIONALES(Suite)


Vous vous posez des questions:

Question 1 . Je suis brouillé. Que faire ?
Question 2 . Je n’ai reçu aucun document pour payer ma redevance. À qui dois-je m’adresser ?
Question 3 . Y a-t-il équivalence entre un certificat de radioamateur et un certificat restreint de radiotéléphoniste ?
Question 4 . Je souhaiterais recevoir mon indicatif d'opérateur du service d'amateur. Pourriez-vous me dire comment procéder ?
Question 5 . Je souhaiterais avoir une liste d’associations de radioamateurs.
Question 6 . Comment s'applique dans le cas de stations d'amateurs le décret sur l'exposition du public aux rayonnements radioélectriques ? Par qui ce rayonnement pourrait-il être vérifié et ou contrôlé ?
Question 7 . M'étant acquitté de la taxe annuelle en temps voulu, je n'ai toujours pas reçu ma licence radioamateur ?
Question 8 . J'ai changé d'adresse. Que dois-je faire ?
Question 9 . Je souhaiterais suspendre mon indicatif radioamateur. Comment dois-je procéder ?
Question 10 . J'ai changé de matériel. Faut-il faire une déclaration ? 
Question 11 . J'aimerais utiliser ma station à l'étranger. Comment est-ce possible ?

 

Voilà les réponses:


Question 1. Je suis brouillé. Que faire ?
Vous voudrez bien vérifier ou faire vérifier votre installation afin de vous assurer que celle-ci n'est pas à l'origine des perturbations que vous constatez. Si le brouillage persiste après contrôle de votre installation, il y aura lieu d'informer le BCN (Bureau Centralisateur National) de l'ANFR (Agence nationale des fréquences) de ces perturbations à l'adresse suivante : 

ANFR
78, avenue du Général De Gaulle
94704 Maisons-Alfort cedex
ou par Fax au : 01.45.18.73.09


Question 2. Je n’ai reçu aucun document pour payer ma redevance. À qui dois-je m’adresser ?
Les titres de perception relatifs à la taxe pour l'utilisation d'un indicatif, sont envoyés début novembre de l'année en cours pour l'année suivante. En cas de non réception de cet avis de paiement, vous pouvez contacter le service radioamateur à la DAG/CGR au 01 45 95 33 00.

Question 3. Y a-t-il équivalence entre un certificat de radioamateur et un certificat restreint de radiotéléphoniste ?
Il n'existe pas d'équivalence entre le certificat d'opérateur radioamateur et le certificat restreint de radiotéléphoniste qui est délivré pour l'utilisation d'une VHF marine. Seuls certains diplômes militaires peuvent faire l'objet d'une conversion donnant ainsi droit à la dispense de l'épreuve de graphie (arrêté du 20 septembre 2000). Le passage des épreuves de réglementation et de technique demeure obligatoire pour obtenir un certificat de classe 1.

Question 4. Je souhaiterais recevoir mon indicatif d'opérateur du service d'amateur. Pourriez-vous me dire comment procéder ?
Si vous souhaitez obtenir un
indicatif ou un duplicata de votre certificat d’opérateur, vous pouvez télécharger ici la demande et l'adresser auprès de la DAG/CGR.

Question 5. Je souhaiterais avoir une liste d’associations de radioamateurs.
Vous pouvez vous référer aux associations ci-dessous
.

-Réseau des Emetteurs Français  (REF Union) BP 2129 37021 TOURS
- Association des radioamateurs des postes et télécommunications 1, rue des jardins 94230 CACHAN
- Fédération nationale des radioamateurs au service de la sécurité civile BP  267810 67810 HOLTZHEIM
- Groupe des radioamateurs cheminots1, bis rue d’Athènes75009 PARIS
- Radioamateur club de l’espace 5, Place du Mont-Vallier 31280 DREMIL-LAFAGE
- Radio-club national du personnel des industries électriques et gazière17, place de l’Argonne 75019 PARIS
-Institut pour le développement du radioamateurisme par l’enseignement BP 2129 37021 TOURS
-Union française des télégraphistes72, Chemin de Bellevue 83500 LA-SEYNE-SUR-MER
-Union nationale des aveugles radioamateurs de FranceBP 27078104 SAINT-GERMAIN-EN-LAYE
-Union des radio-clubs 25, allée des Princes 95440 ECOUEN

Question 6. Comment s'applique dans le cas de stations d'amateurs le décret sur l'exposition du public aux rayonnements radioélectriques ? Par qui ce rayonnement pourrait-il être vérifié et ou contrôlé ?
En application du décret 2002-775 du 3 mai 2002, toute personne exploitant un réseau de télécommunications tel que les installations radioélectriques mentionnées à l'article L.33-3 du code des postes et télécommunications dont relèvent les installations radioamateurs doit veiller à respecter certaines valeurs d'exposition aux champs électromagnétiques fixées par cette réglementation. Veuillez vous référer à la rubrique Radiocommunications et santé.

Question 7. M'étant acquitté de la taxe annuelle en temps voulu, je n'ai toujours pas reçu ma licence radioamateur ?
Depuis octobre 1999, les autorisations délivrées par l'Autorité de régulation des télécommunications pour l'utilisation d'un indicatif individuel des services d'amateur ne comportent plus de date de validité. C'est pourquoi, ses services ne procèdent plus à une réédition systématique des licences en début d'année. Néanmoins, si vous n'êtes plus en possession de cette autorisation, vous pouvez toujours demander un duplicata .

Question 8. J'ai changé d'adresse. Que dois-je faire ?
Les changements d'adresse sont à communiquer par courrier au Centre de Gestion des Radiocommunications qui expédiera un accusé de réception de votre déclaration. Une mobilité entre la métropole et les DOM ou la Corse détermine un changement d'indicatif, effectué automatiquement par l'autorité de tutelle. Dans ce cas de figure, une autorisation indiquant le nouvel indicatif vous est envoyée.

Question 9. Je souhaiterais suspendre mon indicatif radioamateur. Comment dois-je procéder ?
Si vous souhaitez ne plus utiliser votre indicatif radioamateur, il suffit de le signaler par courrier à l'ART BP 61 94371 SUCY EN BRIE. Cette démarche doit être accomplie dans les meilleurs délais, au plus tard le 31 décembre, si vous ne voulez pas être assujetti à la taxe de l'année suivante.

Question 10. J'ai changé de matériel. Faut-il faire une déclaration ? 
Ce n'est pas nécessaire. Il n'y a plus de déclaration à formuler auprès de nos services.

Question 11. J'aimerais utiliser ma station à l'étranger. Comment est-ce possible ?
Il convient de s'assurer que le pays d'accueil ait signé un accord de réciprocité avec la France et/ou est membre de la Conférence des Postes et Télécommunications (CEPT). Dans ce cas de figure et sous réserve que votre séjour n'excède pas trois mois, il vous suffira de faire précéder votre indicatif français de la lettre du pays d'accueil et d'ajouter à votre suffixe la lettre " M " pour une station mobile ou la lettre " P " pour une station portable. Si la durée de votre séjour à l'étranger était supérieur à trois mois, nous vous invitons à prendre contact avec le centre de gestion des radiocommunications.

 

Extrait de l'ANFR (Agence nationale des fréquences) http://www.anfr.fr


4 - INFOS   INTERNATIONALES

 

COMMENTAIRES AGENDA COMITE C5 IARU REGION 1 CAVTAT HF/V/U/SHF (16 au 21/11/2008)



vous trouverez ici les commentaires reçus concernant l'agenda du comité C5
(V/U/SHF) de la réunion IARU R1 qui se tiendra à Cavtat du 16 au 21 novembre prochain.
http://hf.ref-union.org/c5_iaru_r1/08cavtat/index.htm*

Idem que pour le C5, vous trouverez le récapitulatif des commentaires sur les documents préparatoires du comité C4 (HF) pour la conférence IARU de Cavtat à cette adresse :

http://hf.ref-union.org/c4_iaru_r1/08cavtat/Recapitulatif_reponses_aux_documents_preparatoires_comite_C4_%20cavtat_2008.pdf

Cordialement
Michel F5PVX

President du REF83/EDVar


Compte rendu de la réunion intermédiaire IARU Région 1
du comité C4 (HF) VIENNE 24&25 février 2007

Par F8BPN Mauricette MARTIN HF manager et responsable de la commission HF du REF-Union
__________




Présentation des délégués et observateurs

Chairm an : G3PSM ; EC : LA2RR Region 1 President; PB2T ERC Chairman ;
ARABiH : T93J/OE1EMS; ARI : IT9BLB HF Contests Manager; CRC : OK1PI HF Manager;
DARC :DK4VW HF Manager; EDR : OZ5DX HF Manager; FRR : YO3JW
HRS : 9A6A President; LRM D : LY2CY HF Manager; M RASZ : HA5EA Liaison Officer;
NRRL : LA4LN HF Traffic Manager; OeVSV : OE3MZC President; OE3REB;
OE8KDK HF Manager; PZK : SP2DX IARU Liaison Officer; RAAG : SV1JG;
REF : F8BPN HF Manager; RSGB : G3W KL HF Manager; SARA : OM3LU Vice-President;
UBA : ON7SS HF Contests Manager;URE : EA9IE URE Board Member

Etaient excusées les sociétés suivante s : ARM Moldavie, IARC, IARS, MARLNARG SARL,
TIR.
L'ordre du jour a été re-numéroté pour permettre une discussion par thème.
Les débats se sont déroulés dans une ambiance très conviviale toute la journée du samedi 24 et la
matinée du dimanche 25 février 2007.
Pour chacun des sujets, lors des réunions intérimaires, les discussions n'aboutissent pas sur des
recommandations. Seule la conférence plénière triennale en a le pouvoir. Ainsi certains sujets
restent sans décision en attendant des compléments d'informations, des reformulations, de plus
amples discussions… etc.

CONCOURS


Sujets 4.1 et 4.5 : Recherche d'aménagement pour l'avenir des différents contests
Field Day, (UBA doc N°2) et règlements du Field Day IARU R1 (DARC doc N°10).


Le DARC souhaitait voir apparaître des modes digitaux dans ce concours, tout en n'étant ni
favorable au regroupement des mode s CW , SSB et Digitaux en une seule fois, ni au changement de
la date, tout comme la NRRL, EDR et OeVSV. Une unification des règlements parait souhaitable.
Action : DARC pour organiser un groupe de travail avec DL6RAI comme modérateur et
reformuler un document pour la prochaine conférence.


Sujet 4.2 Sud Est Europe Contest (SEEAC )(RAAG doc N°3).


Le débat au sujet de ce document pour l'introduction d'un nouveau concours appelé " Balkan
Contest " a été des plus passionné entre les pays concernés, d'une part e t les autres délégués
soucieux de respecter les recommandations votées lors des conférences précédentes.
En résumé deux problèmes importants étaient soulevés, la date du concours et le fait qu'il y avait
déjà trop de concours sur le calendrier. Une solution étant de le combiner avec un concours existant
comme le LZ par exemple. Le concours a également été re-baptisé pour pouvoir y inclure des pays
qui ne se trouvaient pas exactement dans la zone géographique citée précédemment.
Dans l'état actuel l'IARU ne peut pas soutenir la création de ce nouveau concours.
Action : Un sous-groupe ad hoc a été constitué pour faire de plus amples investigations pour
traiter ce sujet, a accepté de consulter les sociétés organisatrices et d'en rendre compte sur le
réflecteur IARU HF.


Sujet 4.3 Concours et plan de bande (NRRL sujet retiré)


Sujet 4.4 Managers Hand book œ règlements pour les concours HF. (RSGB doc N°5 & DARC doc N°13).


La majorité des délégués e st d'accord sur le fait qu'il est souhaitable d'encourager les concours
combinés ou pour la mise en place de concours parallèles. Il est demandé pour ce faire que les
concepteurs de logiciels de concours laissent une place suffisante pour les groupe s de contrôle.
Par ailleurs il est également demandé que dans les règlements des concours régionaux et nationaux
apparaissent clairement les segments préférés pour les concours.

Sujet 4.6 Segment préféré pour les concours dans la nouvelle bande 7 MHz (DARC doc 11).


Bien qu'un premier plan de la future bande 7 MHz ait été votée à Davos en 2005, celui-ci n'e n est
en fait qu'une ébauche à peaufiner pour la prochaine conférence en Croatie en 2008.
A la demande du REF plus de considération et d'espace doivent être donnés aux modes numériques
de plus en plus utilisés. Le DARC souhaite un segment " non concours " de 50 kHz dans la future
extension, ce qui parait être beaucoup. Le débat porte entre autre sur quelle portion de la bande il est
envisageable de loger ce segment " non concours ".
A la demande du REF, une réflexion doit être faite sur le réflecteur IARU HF par l'ensemble des
pays et au BPW G d'en faire un compte rendu pour 2008 à Cavtat.


Sujet 4.8 Contest Européen de la jeunesse (DARC doc N°14)


Pour la promotion du radioamateurisme et attirer des jeunes opérateurs dans les concours, la
proposition du DARC de mettre en place un concours spécial jeunesse a tout d'abord eu un accueil
favorable, mais plutôt que de créer un concours la discussion s'est plutôt tournée vers la mise en
place de catégories jeunes opérateurs dans les différents concours.
En résumé la proposition doit être plus étoffée et action est demandée au DARC pour ce faire.
La discussion pourra être poursuivie sur le réflecteur IARU HF.
Au sujet des concours en général : Au sujet des RS(T), il est toujours possible de donner des
reports réels, tous les logiciels de concours permettent de les enregistrer facilement, mais la
modification du comportement des opérateurs envoyant des 59(9) systématiques n'appartient pas
aux délégués présents. Pour ce qui e st de s données qui constituent un QSO, il a été convenu de
rajouter la définition du QSO élaborée par le comité C5 dans le règlement des concours.


Sujet 5.1 Balises en dessous de 14 MHz (RSGB doc N°6 et DARC doc N°12)


Suite aux conséquences de la recommandation votée à Davos, décourageant les balise s sur 7 et 10
MHz et en règle générale en dessous de 14 MHz, le comité est conscient que cette recommandation
était trop restrictive . Il convient bien de décourager les balises qui n'étaient pas nécessaires et les
balise s sauvages qualifiées "d'égo-balises", mais qu'il faut garder une marge pour les balises
expérimentales utiles. La proposition du DARC a reçu un accueil général favorable. Il est aussi
rappelé le très bon travail de G3USF. Il est aussi demandé d'être plus explicite sur la définition
d'une balise et que celle-ci devrait tenir compte des définitions données par les autorités de tutelle
de chaque pays.
Action : OeVSV pour fournir la définition de ce qu'est une balise


Sujet 6.1 Préservation du niveau du bruit plancher en HF (RSGB doc N°7)


Les nouvelles technologies d'accès à Internet telles que , les CPL, la distribution numérique à
l'intérieur des maisons, principalement du multimédia sont déjà bie n ancrées. Des technologies plus
anciennes comme LORAN-C avec se s faibles spécifications de suppression du lobe latéral,
acceptées à une époque où l'harmonisation du spectre était peut être moins prioritaire
qu'aujourd'hui, ont d'ores et déjà ruiné l'utilisation du 136 kHz dans certaines régions du Royaume
Uni. Des questions de spectre liées à Euroloop peuvent être un problème pour ceux qui habitent
près des lignes ferroviaires dans certains pays d'Europe. Si ces système s devaient s'étendre
davantage ils pourraient faire augmenter le bruit plancher dans de nombreux pays de la région 1.
L'an dernier ETSI a mis à jour ses standards concernant les système s de radio HF e t leurs
exécutions ont été exigée au niveau de la CEPT dans les pays membres, Royaume Uni inclus.
Il est très important de faire plus de mesures du fait de l'attitude plus libérale qui se développe sur
la gestion du spectre.


Indépendamment de représenter le service amateur au niveau de l'ETSI, CEPT… etc, nous avons
besoin de données plus strictes avec lesquelles il sera possible de faire face à l'avancée régulière du
progrès, ce qui, au cas où ce ne serait pas fait, viendrait altérer dangereusement notre passion par
une augmentation du niveau du bruit plancher sur tout le spectre.
Cette proposition a obtenu un soutien général, il est aussi convenu de se rapprocher du
coordinateur CEM de l'IARU R1.
Les participants à la conférence sont d'accord sur le fait que plus d'efforts doivent être faits pour
trouver des volontaires pour exprimer la tendance en matière de gestion du spectre du à la
libéralisation. Mise en place d'un conseiller techniquement compétent sur la propagation des ondes
radio en HF vers des groupes de professionnels qui ne se préoccupent quelques fois que des
problèmes de CEM à courte portée. Mise en place d'une évaluation scientifiquement valide et à
long terme du niveau de bruit plancher sur les bandes amateur en dessous de 30 MHz dans le but de
construire des dossiers de plaintes par rapport à une perte générale d'efficacité sur le spectre pour le
service d'amateur. Le comité C4 suggère aux autres comités que des propositions et
recommandations similaires soient considérées pour leurs spectres respectifs.


Sujet 7 QRM volontaire (RSGB doc N°8).


Le QRM volontaire sur les fréquences d'appel des stations DX devient un problème très important.
Il n'y a qu'à écouter les dernières expéditions pour s'en rendre compte. Une discussion longue et
passionnée allant de l'utilisation abusive du split (trop large), le manque de rigueur de l'opérateur
de la station DX qui ne donne pas d'information régulière (Indicatif, fréquence écoutée, réponse aux
"breakers"… etc) sont des facteurs déclenchants, tout comme le très mauvais comportement de
certains opérateurs dans les "piles up". REF signale qu'il faut faire une différence entre le QRM
volontaire sur la fréquence d'appel des stations DX et le très mauvais comporte ment des certains
opérateurs dans les "piles up".
En règle générale tous les délégués sont d'accord que l'éducation et les rappels aux bonnes règles
sont une part de la solution. Il est suggéré que l'IARU prépare des règles qui pourraient être
publiées par toutes les sociétés nationales. Il est conseillé de s'appuyer sur le guide des bonnes
pratiques opératoires écrites par ON4W W et consultable sur son site web.
La partie b) sur le monitoring des " piles up " n'a pas remporté l'unanimité sans toutefois être
totalement écarté.
Recommandation : Les participants à la conférence demandent une décision ferme sur
le QRM délibéré et demandent aux sociétés nationales de chercher activement à le faire
diminuer.
- Mettre une double pression sur les OM connus qui font du QRM en les surveillant et
en faisant la publicité des écoutes.
- Mettre en place un petit groupe pour assurer la coordination des écoutes.
- Faire de la publicité sur les bonnes pratiques opératoires à la fois aux chasseurs de DX,
aux stations DX et contesteurs, en utilisant tous les médias, articles, blogs, pages W eb,
vidéo clips… etc.
- Encourager et soutenir les clubs et activités pour l'éducation des nouveaux arrivants
dans notre passion.


Sujet 8 QSL " Only Direct " (REF doc. N°9)


Le document présenté par le REF à rencontré l'objection de certains pays. Le coût des envoi des
QSL par le bureau pour des petits pays est difficilement gérable, surtout lorsque dans ce pays est
présent un QSL manager qui draine un grand nombre de QSL.
Malgré cela, e t en règle générale, cette proposition a été bien accueillie même si elle a du être
reformulée.
Il est à noter que certains pays demandent aux QSL managers, en plus de leur cotisation annuelle,
une contribution financière pour l'expédition des QSL en fonction du volume reçu,. Ainsi le
problème cité ci-dessus n'existerait plus.

Il est à noter que plusieurs pays ont d'ores et déjà adopté de ne pas subventionner des expéditions
DX qui ne répondraient pas aux QSL bureau. C'est le cas de l'URE et de la RSGB pour les
dotations aux expéditions et pour le programme IOTA.
La proposition révisée a été acceptée par les participants :
Les QSL manager d'expédition DXCC, IOTA et autres stations respectent le code de bonnes
pratiques pour la gestion des QSL tel qu'il est décrit dans le HF IARU handbook. (Cf.
chapitre 7.5).
Il est encouragé que les QSL managers d'expédition DX répondent aux QSL bureau en plus
de celles demandées via direct m ail.
Lorsqu'il y a des difficultés, il est recommandé aux expéditions DX de choisir un QSL
manager où cela sera possible.


Sujet 9 allocation de la bande 500 kHz à titre secondaire (doc N°15).


Cette proposition a reçu un soutien général.
Pour une question politique et de calendrier cette demande sera difficilement soutenable par l'IARU
par rapport aux autre s demandes du service amateur. C'est pourquoi il est préférable que ce soient
les associations nationales qui demandent à mettent le sujet à l'ordre du jour par le biais de leurs
administrations de tutelle. Ainsi les représentants de l'IARU présent pourraient saisir l'opportunité
en appuyant la proposition indirectement.
Néanmoins il est demandé au chairman du comité C4 de construire un dossier étoffé pour
présentation lors de la prochaine réunion du comité exécutif de l'IARU.


Sujet 10 Fréquences Echolink pour HF et VHF( document en discussion avec le groupe C5) (DARC doc N°16)


Après présentation de la situation, ce document est rejeté à l'unanimité. Certains même s'étonnent
qu'il soit même discuté puisqu'il est en dehors de la réglementation ITU qui définit le service
amateur. On se demande également s'il est approprié au service d'amateur de diffuser des
informations météo, qui pourraient s'avérer plus tard erronées. On pense que l'intérêt serait plutôt
pécuniaire, qui de ce fait n'emploierait pas les services officiels disponibles. A l'issue de la
discussion le problème pour le DARC est de grouper des informations cohérentes pour fournir une
réponse aux demandeurs de ces fréquences echolink protégée s sur les segments amateurs


Sujet 11 Revue du point 11 des recommandations actuelles relevant des HF


Depuis plusieurs conférences plénières triennales certaines recommandations se trouvent périmées.
Le préside nt voudrait qu'une réactualisation du HF Handbook soit faite pour être soumis à
l'approbation de la conférence plénière de Cavtat en 2008.

Sujet 12 Politique du Spectre (LA2RR président IARU R1 & PB2T ERC Chairman)


LA2RR argumente la nécessité de maintenir à jour un document qui reflète la politique du spectre
menée par l'IARU. Ce document e st sur le site de l'IARU R1 sous le titre " Amateur and amateur
satellite service ". Il est important de s'assurer que ce document soit re lu et que des suggestions
pour amendements soient envoyées à LA2RR ou PB2T asse z tôt pour qu'il puisse être revu lors de
la réunion du comité exécutif de l'IARU en avril 2007.
NRRL demande pourquoi, étant donné que le document e st dans le domaine public, qu'aucune
hiérarchisation des demandes ne soit présentée.
LA2RR répond qu'il est volontaire que ce document ne formalise pas de priorité de demande pour
la région 1, mais qu'il sert à présenter les de mande s de la Région 1 en matière de spectre .
NRRL et OeVSV s'interrogent sur le fait que tout le monde puisse lire ce document, il se pourrait
qu'il puisse apparaître que les radioamateurs ne soient pas satisfaits de la politique de demande du
spectre ce qui serait préjudiciable, puisqu'il est commun avec les autres utilisateurs du spectre, de
ce fait ils ont mis en garde contre une reformulation de ce document pour qu'il reflète une vue plus
réaliste.

DARC soutient ce point de vue, une politique du spectre détaillée et hiérarchisée ne doit pas être
publique.
PB2T en réponse aux questions de priorité, dit que les deux principales étaient l'extension du 7
MHz et la proposition pour la bande 5 MHz.
OeVSV demande s'il n'y a pas d'autre documentation à propos des modifications sur les bandes
HF, comme celle de la réduction de l'usage des mobiles maritime.
Le président répond qu'à ce sujet, un travail considérable avait été mené à bien lors de la conférence
préparatoire du groupe PT4.
PB2T rajoute que PT22, pour la CEPT W GFM (W orking Group Fréquencies Monitoring) écoute
l'utilisation du spectre. Il est bon de voir que le segment 7.0-7.1 MHz est plutôt bien occupé la
journée quand l'activité broadcast est faible sur 7 MHz.
PB2T souligne que l'agenda pour W RC 2007 revoit le RR de l'ITU.


Les sujets qui concernent le comité C4 sont :


- les notes de pied de page : En Europe la plupart des pays essaient de retirer leur nom des
notes de pied de page. Par exemple il y a des restrictions dans certaines notes de pied de
page, comme celle du 5.98 qui limite l'accès entre 1810 et 1830 dans certains pays. La note
de pied de page 5.99 au contraire est une allocation supplémentaire pour certains pays.
- Sujet de l'agenda 1.13 : C'est à l'ordre du jour de l'agenda, des broadcasters espèrent
trouver du spectre supplémentaire dans la bande 7 MHz, mais avec une objection , le
se gment 7.0-7.2 MHz ne peut pas être renégocié. Le point de vue de l'IARU est que nous
pouvons continuer notre demande pour 300 kHz sur 7 MHz lors de ce sujet de l'agenda.
PB2T est clair, il est acquit que 7.1-7.2 MHz sera libéré en 2009.
DARC considère qu'il pourrait être contre nos intérêts de mettre la pression sur les stations de
broadcast et autres services pour qu'ils libèrent ce segment avant avril 2009. Cela pourrait faire
penser aux broadcasters et autres services que les radioamateurs après avoir obtenu un peu plus de
spectre, cherchent maintenant à faire avancer la date de transition. Au final cela pourrait freiner
d'autres utilisateurs à nous laisser du spectre.
PB2T dit que la demande d'allocation pour le 5 MHz pourrait être discutée sous ce point de l'ordre
du jour, plus probablement par le biais de notes de pied de page.
- sujet de l'agenda 1.15 : c'est le 135,7 et 137,8 kHz. La principale opposition vient de
quelques pays arabes. L'option de notes de pied de page a été écartée et il y a une possibilité
de limitation en terme de PIRE.
- Sujet futurs de l'ordre du jour : demande pour le 50 MHz et spectre au dessus de 275 GHz.
RSGB a demandé au nom du groupe de travail sur le 500 kHz
- De considérer le 500 kHz sous le point de l'ordre du jour 1.14
- D'avoir l'appui de l'IARU R1 pour le futur ordre du jour de la W RC lors de la prochaine
réunion du comité exécutif.
PB2T indique que le 500 kHz n'a pas été discuté sous le point de l'ordre du jour 1.14 et qu'il serait
maintenant trop tard pour l'ajouter à la discussion lors de la W RC07.
LA2RR dit que pour obtenir le support du comité exécutif de l'IARU R1 pour le document 06 du
comité C4 (allocation à titre secondaire du 500 kHz), le comité C4 doit e n argumenter le besoin
pour que le comité exécutif étudie cette proposition lors de sa prochaine réunion.

Action : Président du comité C4

EDR exprime son intérêt à propos de la position sur la bande 7 MHz, mais note qu'il n'y a aucun
plan pour débuter une discussion au sujet de l'extension de la bande 10 MHz sur le futur agenda de
la W RC
LA2RR répond que le 10 MHz se rait une priorité après la W RC07.

CONCLUSION


Le président annonce qu'il n'y aurait pas de réunion formelle à Friedrichshafen cette année, mais
qu'il espère que nous puissions nous rencontrer lors de cette manifestation en 2008.
En conclusion le président remercie l'OeVSV pour l'accueil de cette conférence et pour son
hospitalité, les délégations pour leur participation, et a souhaité à tous un bon retour.

Vienne 2007 s'est terminée par une note très positive autant par le sérieux que la teneur des débats.
Il a été convenu que cette réunion de Vienne avait été beaucoup plus studieuse et productive que les
précédentes qui avaient eu lieu à Friedrichshafen. En effet avec une exposition de renom à portée
des yeux, l'assiduité et les esprits n'étaient pas forcements présents en permanence…
Rendez vous à Cavtat en Croatie en 2008, la commission HF du REF-Union reste à votre écoute
pour toutes proposition qui pourraient y être soutenues.
L'intégralité de la traduction des " minutes " est sur le site de la commission HF à : http://hf.ref-
union.org/
 

Télécharger le compte rendu au format PDF

______________________________

Conférence triennale  IARU R1 à CAVTAT, 16-21 novembre 2008

Comité C4 (HF)

Vous trouverez sur ce lien le compte rendu (minutes et recommandations) en français de la réunion du comité C4 (HF) à Cavtat http://hf.ref-union.org/c4_iaru_r1/08cavtat/index.htm

Télécharger le compte rendu au format PDF

 

 


 

Retour page 1, page 2, page 3, page 3 bis.

 


www.ref83.free.fr - Tous droits réservés. Copyright © 2001-2018 .